SANTE

Partenariat public-privé : Vers la rétrocession du logiciel DAMA du CBCHS au MINSANTE

Written by Annette Olinga

Une convention de signature du Mémorandum d’Entente entre CBCHS(Cameroon Baptist Community Health Services) et le Ministère de la Santé Publique sur la rétrocession du logiciel DAMA a été signée ce vendredi 20 janvier 2023.

Depuis octobre 2020, le Cameroun bénéficie du soutien technique et financier de la Cameroon Development Coorporation (CDC) pour finaliser le transfert du DAMA du CBCHB au MINSANTE. Le passage en 2016 à l’option “tester pour traiter” a soulevé plusieurs enjeux donc celui de la rétention des patients VIH sous traitement dans les hôpitaux. Ainsi, afin de pouvoir circonscrire le problème et contrôler les flux des patients dans le circuit de soins et dans le système de santé en général, il est indispensable de mettre en place un système électronique de suivi des patients dans les hôpitaux. DAMA permet donc d’améliorer la gestion des patients c’est à dire la continuité des services dans la collecte des informations cliniques pour la prise en charge des patients.Ce logiciel électronique de gestion du dossier médical des patients est actuellement utilisé dans divers sites du pays en tant que registres électroniques. Le Groupe Technique Central du Comité National de lutte contre le sida (CTG/CNLS), dans le cadre des rounds 4 et 5 du projet CNLS/CDC- PEPFAR, avait pour mandat d’accélérer le transfert de DAMA au MINSANTE/CNAC. Ce qui a conduit à l’organisation d’une formation sur l’administration de DAMA. Des recommandations issues de celle-ci, l’évaluation de l’infrastructure du serveur CBCHS pour bien la répliquer ou l’améliorer au MINSANTE, l’élaboration, la validation et la réalisation dudit MoU en présence des parties prenantes. La rencontre de ce jour a donc pour objectif de procéder à la signature dudit document.Dans le souci d’atteindre cet objectif, la feuille de route commune qui avait été fixée au préalable, a été clairement définie et élaborée en décembre 2020 avec les différents partenaires de mise en œuvre de la CDC et tous les départements ministériels impliqués. Cela comprenait l’adoption institutionnelle des normes de registre électronique (VIH) ainsi que leur évaluation sur la base, l’accréditation et l’importation des codes sources des différents registres électroniques dans le référentiel du code du MINSANTE et également le renforcement des capacités.Dans son propos de circonstance, le Dr Manaouda Malachie a tout d’abord transmis au nom du Gouvernement Camerounais, sa profonde gratitude par rapport au transfert qui vient d’être matérialisé par les signatures. Il a par la suite remercié la CDC, à travers son Directeur, pour sa contribution significative à l’avancement du dispositif sanitaire qui entre dans la construction de la phase I de la Couverture Santé Universelle (CSU).En concluant son propos, le Dr MANAOUDA Malachie a lancé un appel au secteur privé Camerounais à s’intéresser davantage au secteur de la santé.

About the author

Annette Olinga

Leave a Comment